Les Grenadines vues du ciel
Baradal aux Tobago Cays
Croisière à Mayereau

Croisière dans les Grenadines

Votre croisière aux Grenadines : Rien que le nom de cet archipel nous fait tous rêver. Au départ de Martinique, les Grenadines vous tendent les bras...

L'incomparable plaisir de découvrir l'une des plus belles destinations nautiques du monde en trimaran à voiles... depuis le temps que vous y pensiez...

Vous venez de valider votre location à bord de votre voilier et nous vous félicitons de votre choix !

Vous vous préparez à passer des vacances de rêve. Mais vous ne savez pas encore vraiment par quel bout prendre cette croisière et souhaitez vous organiser, d'autant que les guides touristiques ne sont pas encore achetés…

Alors pour vous aider à passer un séjour des plus agréables, nous vous proposons une idée de parcours ente les nombreuses îles de la Caraïbe.

Jour 1

Vous avez pris vos marques à bord et l’envie de lever l’ancre et de larguer les amarres vous démange. Après avoir effectué votre clearance de départ, vous voila parti ! Le moteur ronronne, et vous sortez du Marin, Cap au Sud. Si l’envie de vous baigner ne peut plus attendre, vous pouvez toujours mettre le clignotant à gauche et faire une halte à Sainte-Anne avant même d’avoir envoyé la grand-voile. Et en plus de découvrir les tortues accueillantes, vous irez faire un saut au marché pour goûter à vos premiers plaisirs culinaires.

Vous repartirez assez rapidement de Sainte Anne, en direction de Sainte-Lucie, la première voisine au Sud de la Martinique, située à seulement 25 milles de là. Vous y serez en trois à quatre heures une fois la grand-voile et le génois envoyés.

Là, la pointe de Pigeon Island vous fera de l’œil, et l’appel des vacances vous incitera à poser votre pioche dans la très grande Rodney Bay. C’est ici que vous sentirez les premières « good vibrations » des Antilles anglaises et de leurs rastamen souriants. C’est ici aussi que vous pourrez faire votre clearance d’entrée dans l’île (obligatoire). Profitez-en pour retirer de l’argent en monnaie locale, les distributeurs se faisant plus rares dans les Grenadines. Vous pourrez ensuite vous installer dans l'un des restaurants bordants la marina pour goûter aux succulents « roties » épicés, accompagné d'une petite bière locale, la "Piton".

Si nous sommes vendredi soir, le désormais célèbre « Friday night » vous fera danser au rythme des basses du côté de Gros Islet.

 

Jour 2

Après une bonne (ou courte !) nuit de sommeil, bercés par les légers mouvements du bateau, vous reprendrez la mer pour atteindre Marigot Bay, un peu plus au sud.

Cet ancien repère de pirates à la peau tannée est une petite baie profonde et verdoyante, où vous vous y « croirez » en vous balançant au bout d’une longue corde suspendue à un cocotier. Pendant ce temps, les amateurs de farniente siroteront un cocktail sur un des transats de la plage, et les curieux iront flâner autour des quelques grosses unités amarrées sur l’unique ponton de la marina.

Le temps passant, vous mettrez le cap sur l’ensorcelante Saint Vincent. Selon vos goûts, vous vous laisserez envouter par Cumberland Bay ou Wallilabou Bay, et leurs plages de sable volcanique bordées de cocotiers. La profondeur des fonds étant importante, le dépaysement commencera dès votre arrivée, puisque vous mouillerez "à l'envers", tableau arrière vers la plage. Les locaux viendront vous aider à vous amarrer à terre, directement sur l'un des nombreux cocotiers.

Les amoureux de la nature trouveront leur compte sur cette île restée à l’écart du tourisme. Ces baies vous accueilleront pour la nuit, qui, une fois venue, laisse place aux bruits des animaux cachés dans la verdure.

Jour 3

Le lendemain, une petite navigation sous le vent de Saint-Vincent vous emmènera à Bequia (autrement dit « békoué »), distante d’à peine quelques milles, où Admiralty Bay et ses yachts vous laisseront une place pour mouiller non loin de la plage. Les Grenadines sont là. Vous entendez déjà la musique qui arrive du rivage de Port-Elizabeth, et de petits poissons tropicaux viennent se cacher sous vos coques à la recherche d’ombre. Vos premières plongées se feront ici, autour des rochers qui bordent les plages, sur ces anciennes terres de chasseurs de baleines !

Vous devrez également profiter d’une balade à terre pour effectuer les formalités d’entrée dans les Grenadines, si vous ne les avez pas déjà faites à Saint Vincent. Vous profiterez du joli village typique et de ses bars colorés alors que le soleil commence à se coucher, avant de rentrer pour un repos bien mérité.

Jour 4

De bonne heure, vous quitterez Admiralty Bay pour la célèbre île Moustique, ancien repère de pirates qui détonne par ses pêcheurs de langoustes cohabitant avec les stars et leurs villas. Britannia Bay et son village de Lovell vous accueillera sur bouées payantes afin de préserver ses fonds marins, face aux pilotis du célèbre Basil bar.

Dans l’après-midi, après une petite marche, vous larguerez les amarres de votre mouillage pour vous diriger vers la timide Canouan et sa ville de Charlestown. Souvent délaissée face à ses voisines, Canouan vaut la visite. Ses maisons bordées de mur de lambis et ses chèvres suffiront à vous faire apprécier cette petite île. La grande baie de Charlestown vous fera passer une agréable nuit.

Jours 5 et 6

Vous levez l’ancre au plus tôt pour vous rapprocher des tants attendus Tobago Cays ! Depuis le temps que vous en entendez parler, ça y est, vous les voyez enfin ! Rien que l’entrée dans les passes, où les nuances passent par tous les bleus, vous en mettront plein les yeux. Afin de bénéficier d'une parfait visibilité, prenez-garde à rentrer uniquement de jour, de 8 heures à 15 heures. Mouillez près de Baradal et réservez du temps à ce petit paradis, où vous aurez l’impression de voir le bateau voler sur l’eau translucide du lagon. La barrière de corail, ses gorgones et ses tortues vous tendront les bras. Vous y découvrirez son superbe tombant, et aurez peut-être la chance d’y croiser une raie ou un requin dans moins de 4 mètres de fond.

Montez dans l’annexe et poussez la balade jusqu’à Petit Tabac, de l’autre coté de la barrière. N’oubliez pas caméra et appareil photo afin d’immortaliser toutes ces beautés sous marines.

Attention, vous êtes dans une réserve protégée et la pêche y est interdite. Mais profitez de cela pour solliciter un pêcheur dans sa barque multicolore : il vous ramènera vos plus belles langoustes, et pourra même vous livrer du pain le lendemain matin. Quelle classe !

Jour 7

Les Tobago Cays ne doivent pas vous faire oublier leur voisine, Mayreau. Alors cap sur cette sympathique île et ses baies de Saline ou Salt Whistle, où les plages aux décors de cartes postales vous envouteront. Mettez vous au rythme tranquille des locaux, affichez votre plus beau sourire, et détendez vous autour d’un verre chez Robert, après être monté jusqu’au village et sa petite église de pierre qui domine les Tobago.

Jour 8

A moins de 3 milles de là, Union, la plus habitée des Grenadines, vous attendra pour une dernière escale. Le mouillage de Clifton, bien protégé par son récif corallien, vous permettra de laisser le bateau en sécurité pour aller vous offrir un bon « resto «  dans l’un des établissements vivants au rythme de la musique caribéenne, les pieds dans l’eau.

Prenez également le temps de passer par le marché local, bien achalandé. Imprégnez-vous de cette ambiance relax et du bonheur affiché de ses habitants, car votre croisière touche à sa fin…

Jour 9

Et oui, c’est déjà l’heure du retour, et ce matin le réveil sonnera aux aurores.

130 milles vous séparent dorénavant du Marin, votre base de retour en Martinique. Vous pouvez vous permettre de faire cette navigation d’une traite, en une vingtaine d'heures.

Avant de mettre cap au Nord, faites un dernier petit détour par les ilôts Morpion et Punaise, minuscules langues de sable posées au milieu de l’eau, ne serait-ce que pour la photo…!

Il est maintenant l’heure de ramener votre bateau à bon port… Partez tôt, pour arriver en Martinique avant la nuit. Sinon, ne prenez pas de risques inutiles, et octroyez vous un dernier mouillage devant l’Anse Caritan, juste à l’entrée du Marin.

Jour 10

Après un gros rangement et un bon nettoyage du bateau, il sera temps de procéder au « retour » de la location. Les vacances sont terminées, mais nous ne doutons pas qu’après les dix jours de rêve que vous venez de passer, vous vous en souviendrez, et nous vous reverrons bientôt !